QU’EST-CE QUE KEP?

La province de Kep, située sur le littoral cambodgien, près de la frontière vietnamienne, est l'une des plus jeunes du Cambodge. Malheureusement, c'est aussi l'une des plus méconnues.

La municipalité du même nom, (parfois appelée Kep-Sur-Mer) était déjà un lieu de villégiature très apprécié des élites françaises et cambodgiennes depuis le début du XXème siècle jusqu'aux années 60. Ce n'est qu'en 2008, alors que le gouvernement cambodgien cherchait à relancer l'intérêt touristique de son littoral, que Kep devint une province à part entière

Si cette petite ville péninsulaire, adossée aux montagnes et pieds dans l'eau, est toujours aussi charmante, elle éclipse bien trop souvent le reste de la province.
En effet, la plupart des guides touristiques se contentent de mentionner rapidement la municipalité de Kep, comme si elle faisait encore partie de la province de Kampot qui l'encercle.

On y parle bien sur de la ville, de son marché aux crabes ou de ses villas au style colonial. On fait également l'éloge de l'Île au Lapin, que l'on peut rejoindre en quelques minutes de bateau.
Hélas, on oublie presque systématiquement de citer l'arrière pays.

Ce dernier est pourtant riche en ressources, aussi bien naturelles que culturelles.
Les mangroves, villages de pêcheurs, et plantations de poivres qui parsèment la province méritent clairement une attention toute particulière. Entre montagne et océan, la province de Kep offre des paysages qu'on ne retrouve nulle part ailleurs au Cambodge. Mais pour en profiter pleinement, il vous faudra probablement sortir des sentiers battus et vous ouvrir aux joies de l'aventure. Nul doute que la récompense en sera plus savoureuse.

Posted in Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *